Caloga : le téléchargement
Espace abonnés
Chercher   
dans
Titre et description OS Type Taille Nb télé. Date
.Net Framework (Package Redistribuable)  [1.1.4322]  Microsoft
Le .Net Framework est un composant Microsoft Windows pour construire et faire fonctionner la prochaine génération d'applications et de services Web.

Le package redistribuable .NET Framework comprend tout ce dont vous avez besoin pour exécuter les applications développées à l'aide du .NET Framework.

Le .NET Framework version 1.1 fournit davantage d'évolutivité et des performances accrues, une prise en charge du développement de périphérique mobile avec les contrôles mobiles ASP.NET (anciennement Microsoft Mobile Internet Toolkit), une prise en charge du protocole IP (Internet Protocol) version 6 et des classes ADO.NET pour la communication native avec les bases de données ODBC (Open Database Connectivity) et Oracle. Il permet également l'utilisation de la sécurité de l'accès au code afin de verrouiller et d'isoler encore davantage les applications ASP.NET.

Remarque : il n'est pas possible d'installer deux versions linguistiques différentes du .NET Framework sur la même machine. Toute tentative d'installation d'une seconde version linguistique du .NET Framework provoquera l'affichage du message d'erreur suivant : "Le programme d'installation ne peut pas installer Microsoft .NET Framework, car une autre version de ce produit est déjà installée."
Windows
98/NT/2000/XP
Freeware 23 Mo 4469 15/04/2003
Python  [3.4.0]  Jack Janssen
Python est un langage portable, dynamique, extensible, gratuit, qui permet (sans l'imposer) une approche modulaire et orientée objet de la programmation. Python est developpé depuis 1989 par Guido van Rossum et de nombreux contributeurs bénévoles.

Détaillons un peu les principales caractéristiques du langage Python :
- Python est portable sur de multiples plateformes : MacOS, MacOS X, Windows, Linux, Unix, Palm, BeOS, NeXTStep, MS-DOS.
- Python est gratuit, mais on peut l'utiliser sans restriction dans des projets commerciaux.
- Python convient aussi bien à des scripts d'une dizaine de lignes qu'à des projets complexes de plusieurs dizaines de milliers de lignes.
- Un nouveau compilateur, baptisé JPython, est écrit en Java et génère du bytecode Java.
- La syntaxe de Python est très simple et, combinée à des types de données évolués (listes, dictionnaires,...), conduit à des programmes à la fois très compacts et très lisibles. A fonctionnalités égales, un programme Python est souvent de 3 à 5 fois plus court qu'un programme C ou C++ (ou même Java) équivalent, ce qui représente en général un temps de développement de 5 à 10 fois plus court et une facilité de maintenance largement accrue.
- Python est (optionnellement) multi-threadé.
- Python est orienté-objet. Il supporte l'héritage multiple et la surcharge des opérateurs. Dans son modèle objets, et en reprenant la terminologie de C++, toutes les méthodes sont virtuelle.
- Python intègre, comme Java ou les versions récentes de C++, un système d'exceptions, qui permettent de simplifier considérablement la gestion des erreurs.
- Python est extensible: comme Tcl ou Guile, on peut facilement l'interfacer avec des librairies C existantes. On peut aussi s'en servir comme d'un langage d'extension pour des systèmes logiciels complexes.
- La librairie standard de Python, et les paquetages contribués, donnent accès à une grande variété de services: chaînes de caractères et expressions régulières, services UNIX standard (fichiers, pipes, signaux, sockets, threads...), protocoles Internet (Web, News, FTP, CGI, HTML...), persistence et bases de données, interfaces graphiques.
- Python est un langage qui continue à évoluer, soutenu par une communauté d'utilisateurs enthousisates et responsables, dont la plupart sont des supporters du logiciel libre.

Les domaines d'application naturels de Python incluent entre autres:
- L'apprentissage de la programmation objet.
- Les scripts d'administration système ou d'analyse de fichiers textuels.
- Tous les développement liés à l'Internet et en particulier au Web: scripts CGI, navigateurs Web, moteurs de recherche, agents intelligents, objets distribués...
- L'accès aux bases de données (relationnelles).
- La réalisation d'interfaces graphiques utilisateurs.
- Le calcul scientifique et l'imagerie. Python ne sert pas à écrire les algorithmes, mais à combiner et mettre en oeuvre rapidement des librairies de calcul écrites en langage compilé (C, C++, Fortran, Ada,...).
- Le prototypage rapide d'applications.
Windows
2000/Vista/XP
Freeware 19 Mo 2728 25/02/2014
Python  [3.4.0]  Jack Janssen
Python est un langage portable, dynamique, extensible, gratuit, qui permet (sans l'imposer) une approche modulaire et orientée objet de la programmation. Python est developpé depuis 1989 par Guido van Rossum et de nombreux contributeurs bénévoles.

Détaillons un peu les principales caractéristiques du langage Python :
- Python est portable sur de multiples plateformes : MacOS, MacOS X, Windows, Linux, Unix, Palm, BeOS, NeXTStep, MS-DOS.
- Python est gratuit, mais on peut l'utiliser sans restriction dans des projets commerciaux.
- Python convient aussi bien à des scripts d'une dizaine de lignes qu'à des projets complexes de plusieurs dizaines de milliers de lignes.
- Un nouveau compilateur, baptisé JPython, est écrit en Java et génère du bytecode Java.
- La syntaxe de Python est très simple et, combinée à des types de données évolués (listes, dictionnaires,...), conduit à des programmes à la fois très compacts et très lisibles. A fonctionnalités égales, un programme Python est souvent de 3 à 5 fois plus court qu'un programme C ou C++ (ou même Java) équivalent, ce qui représente en général un temps de développement de 5 à 10 fois plus court et une facilité de maintenance largement accrue.
- Python est (optionnellement) multi-threadé.
- Python est orienté-objet. Il supporte l'héritage multiple et la surcharge des opérateurs. Dans son modèle objets, et en reprenant la terminologie de C++, toutes les méthodes sont virtuelle.
- Python intègre, comme Java ou les versions récentes de C++, un système d'exceptions, qui permettent de simplifier considérablement la gestion des erreurs.
- Python est extensible: comme Tcl ou Guile, on peut facilement l'interfacer avec des librairies C existantes. On peut aussi s'en servir comme d'un langage d'extension pour des systèmes logiciels complexes.
- La librairie standard de Python, et les paquetages contribués, donnent accès à une grande variété de services: chaînes de caractères et expressions régulières, services UNIX standard (fichiers, pipes, signaux, sockets, threads...), protocoles Internet (Web, News, FTP, CGI, HTML...), persistence et bases de données, interfaces graphiques.
- Python est un langage qui continue à évoluer, soutenu par une communauté d'utilisateurs enthousisates et responsables, dont la plupart sont des supporters du logiciel libre.

Les domaines d'application naturels de Python incluent entre autres:
- L'apprentissage de la programmation objet.
- Les scripts d'administration système ou d'analyse de fichiers textuels.
- Tous les développement liés à l'Internet et en particulier au Web: scripts CGI, navigateurs Web, moteurs de recherche, agents intelligents, objets distribués...
- L'accès aux bases de données (relationnelles).
- La réalisation d'interfaces graphiques utilisateurs.
- Le calcul scientifique et l'imagerie. Python ne sert pas à écrire les algorithmes, mais à combiner et mettre en oeuvre rapidement des librairies de calcul écrites en langage compilé (C, C++, Fortran, Ada,...).
- Le prototypage rapide d'applications.
Windows
95/98/NT/2000/XP
Freeware 7 Mo 2727 15/03/2014
.Net Framework (Redistributable Package)  [1.1]  Microsoft
Le .Net Framework est un composant Microsoft Windows pour construire et faire fonctionner la prochaine génération d'applications et de services Web.

Le package redistribuable .NET Framework comprend tout ce dont vous avez besoin pour exécuter les applications développées à l'aide du .NET Framework.

Le .NET Framework version 1.1 fournit davantage d'évolutivité et des performances accrues, une prise en charge du développement de périphérique mobile avec les contrôles mobiles ASP.NET (anciennement Microsoft Mobile Internet Toolkit), une prise en charge du protocole IP (Internet Protocol) version 6 et des classes ADO.NET pour la communication native avec les bases de données ODBC (Open Database Connectivity) et Oracle. Il permet également l'utilisation de la sécurité de l'accès au code afin de verrouiller et d'isoler encore davantage les applications ASP.NET.

Remarque : il n'est pas possible d'installer deux versions linguistiques différentes du .NET Framework sur la même machine. Toute tentative d'installation d'une seconde version linguistique du .NET Framework provoquera l'affichage du message d'erreur suivant : "Le programme d'installation ne peut pas installer Microsoft .NET Framework, car une autre version de ce produit est déjà installée."
Windows
98/NT/2000/XP
Freeware 23 Mo 1100 22/05/2003
MacPython  [2.3.3]  Jack Janssen
Python est un langage portable, dynamique, extensible, gratuit, qui permet (sans l'imposer) une approche modulaire et orientée objet de la programmation. Python est developpé depuis 1989 par Guido van Rossum et de nombreux contributeurs bénévoles.

Détaillons un peu les principales caractéristiques du langage Python :
- Python est portable sur de multiples plateformes : MacOS, MacOS X, Windows, Linux, Unix, Palm, BeOS, NeXTStep, MS-DOS.
- Python est gratuit, mais on peut l'utiliser sans restriction dans des projets commerciaux.
- Python convient aussi bien à des scripts d'une dizaine de lignes qu'à des projets complexes de plusieurs dizaines de milliers de lignes.
- Un nouveau compilateur, baptisé JPython, est écrit en Java et génère du bytecode Java.
- La syntaxe de Python est très simple et, combinée à des types de données évolués (listes, dictionnaires,...), conduit à des programmes à la fois très compacts et très lisibles. A fonctionnalités égales, un programme Python est souvent de 3 à 5 fois plus court qu'un programme C ou C++ (ou même Java) équivalent, ce qui représente en général un temps de développement de 5 à 10 fois plus court et une facilité de maintenance largement accrue.
- Python est (optionnellement) multi-threadé.
- Python est orienté-objet. Il supporte l'héritage multiple et la surcharge des opérateurs. Dans son modèle objets, et en reprenant la terminologie de C++, toutes les méthodes sont virtuelle.
- Python intègre, comme Java ou les versions récentes de C++, un système d'exceptions, qui permettent de simplifier considérablement la gestion des erreurs.
- Python est extensible: comme Tcl ou Guile, on peut facilement l'interfacer avec des librairies C existantes. On peut aussi s'en servir comme d'un langage d'extension pour des systèmes logiciels complexes.
- La librairie standard de Python, et les paquetages contribués, donnent accès à une grande variété de services: chaînes de caractères et expressions régulières, services UNIX standard (fichiers, pipes, signaux, sockets, threads...), protocoles Internet (Web, News, FTP, CGI, HTML...), persistence et bases de données, interfaces graphiques.
- Python est un langage qui continue à évoluer, soutenu par une communauté d'utilisateurs enthousisates et responsables, dont la plupart sont des supporters du logiciel libre.

Les domaines d'application naturels de Python incluent entre autres:
- L'apprentissage de la programmation objet.
- Les scripts d'administration système ou d'analyse de fichiers textuels.
- Tous les développement liés à l'Internet et en particulier au Web: scripts CGI, navigateurs Web, moteurs de recherche, agents intelligents, objets distribués...
- L'accès aux bases de données (relationnelles).
- La réalisation d'interfaces graphiques utilisateurs.
- Le calcul scientifique et l'imagerie. Python ne sert pas à écrire les algorithmes, mais à combiner et mettre en oeuvre rapidement des librairies de calcul écrites en langage compilé (C, C++, Fortran, Ada,...).
- Le prototypage rapide d'applications.

Attention : MacPython 2.2 ne fonctionne pas correctement avec une machine multiprocesseur sous MacOSX 10.0.X. Il faudra attendre MacPython 2.2.1 qui corrigera le problème.
Mac OS
8/9
Freeware 9 Mo 282 29/09/2012
OSGeo-Live  [6.5]  OSGeo
OSGeo-Live


OSGeo-Live est un DVD, une clé USB bootable ou une image disque virtuelle indépendante basée sur Xubuntu, qui vous permet d’essayer une large variété de logiciels opensource géospatiaux sans installer quoi que ce soit. Il repose entièrement sur des logiciels libres, ce qui permet de le redistribuer, dupliquer gratuitement et de le passer à n’importe qui.

Il fournit des applications pré-configurées pour un éventail de cas d’utilisations géospatiaux, incluant le stockage, la publication, le visionnage, l’analyse et la manipulation de données. Il contient aussi des jeux de données de tests et de la documentation.

OSGeo-Live peut être installé sur votre disque dur, de la même manière qu’une distribution Ubuntu est installée.
Il inclut aussi les installateurs windows et mac.

Ce processus peut aussi être lancé dans une machine virtuelle pour créer une machine virtuelle permanente OSGeo-Live depuis un DVD ou une image ISO.

Pour essayer ces applications simplement :
1 - Insérez le DVD ou la clé USB dans l’ordinateur ou la machine virtuelle
2 - Redémarrez l’ordinateur (Vérifiez l’ordre de démarrage des périphériques si nécessaire)
3 - Appuyez sur la touche “Entrée” pour démarrer et vous connecter
4 - Essayez les applications en les lançant à partir du menu “Geospatial”

De nombreuses applications sont aussi fournies avec des installateurs pour Apple OSX et Microsoft Windows.
Les voici :

Navigateurs
- OpenLayers - Client SIG navigateur
- Geomajas - Client SIG navigateur
- Mapbender - Contexte de géoportail
- MapFish - Contexte de cartographie en ligne
- GeoMoose - Portail SIG Internet

Gestion de crise
- Sahana Eden - Gestion de catastrophes
- Ushahidi - Cartographie et ligne de temps pour les événements

Bases de données
- PostGIS - Base de données spatiales
- SpatiaLite - Base de données légère
- Rasdaman - MBase de données raster multi-dimensionnelle
- pgRouting - Calcul d’itiénraire pour PostGIS

SIG bureautique
- Quantum GIS (QGIS)
- GRASS GIS
- gvSIG Desktop
- User-friendly Desktop Internet GIS (uDig)
- Kosmo Desktop
- OpenJUMP GIS
- SAGA
- OSSIM - Image Processing
- Geopublisher - Catalogue
- AtlasStyler - Style Editor
- osgEarth - 3D Terrain Rendering
- MB-System - Sea Floor Mapping

Navigation et cartes
- GpsDrive - [QuickStart] - GPS Navigation
- GpsPrune - [QuickStart] - View, Edit and Convert GPS Tracks
- Marble - [QuickStart] - Spinning Globe
- OpenCPN - [QuickStart] - Marine GPS Chartplotter
- OpenStreetMap - [QuickStart] - OpenStreetMap Tools
- Viking - [QuickStart] - GPS Data Analysis and Viewer
- zyGrib - [QuickStart] - Weather Forecast Maps

Outils spatiaux
- GeoKettle - [QuickStart] - ETL (Extract, Transform and Load) Tool
- GDAL/OGR - [QuickStart] - Outils de traduction de données géospatiales
- GMT - [QuickStart] - Rendu cartographique
- Mapnik - [QuickStart] - Rendu cartographique
- MapTiler - [QuickStart] - Création de tuiles cartographiques
- OTB - [QuickStart] - Traitement d’image
- R pour les données spatiales - [QuickStart] - Programmation statistique

Services Web
- GeoServer - [QuickStart]
- MapServer - [QuickStart]
- Deegree - [QuickStart]
- GeoNetwork - [QuickStart] - Catalogue de métadonnées
- pycsw - [QuickStart] - Catalogue de métadonnées
- MapProxy - [QuickStart] - Services de WMS par proxy et de tuilage
- QGIS Server - [QuickStart] - Service Web de cartographie
- 52°North WSS - [QuickStart] - Service Web de Sécurut
- 52°North WPS - [QuickStart] - Service Web de traitelent
- 52°North SOS - [QuickStart] - Service de Senseurse
- TinyOWS - [QuickStart] - WFS-T Service
- ZOO-Project - [QuickStart] - Web Processing Service

Données
- Jeux de données de terre habituelle - Ghex,
- OSGeo North Carolina, USA Educational dataset
- OpenStreetMap - le recueille recueilli d’OpenStreetMap

Librairies géospatiales
- Boîte à outils SIG Java
- GEOS - C/C++ Spatial Library
- MetaCRS - Transformations du système de coordonnées de référence
- libLAS - Accès au radar Lidar

Autres logiciels d’intérêt (indisponible dans Live)
- MapGuide Open Source - [QuickStart] - Service Web
- MapWindow GIS - [QuickStart] - Microsoft Windows based GIS

Installateurs Windows et Apple
- Microsoft Windows Installers
- Apple OSX Installers



OSGeo-Live







Windows
2000/Vista/XP
Shareware 384 Mo 7 25/03/2013
GeoTools  [2.7.5]  GeoTools
GeoToolsGeoTools


GeoTools est une bibliothèque Java open source (LGPL- Library General Public License) qui permet de manipuler des données géographiques, par exemple pour implémenter un Système d'Information Géographique (SIG).

GeoTools regroupe une quantité d'autres librairies. Il se base sur les normes en vigueur dans le domaine des SIG, soit les normes ISO ainsi que celles particulières à la géographie de l'OGC (Open Geospatial Consortium). Il les implémente au fur et à mesure de leur développement et en collaboration étroite avec le projt GeoAPI.

Parmi les librairies qui sont regroupées on note la présence de :
- GeoAPI : qui fournit les classes de type interfaces afin de normaliser et améliorer l'interopérabilité des applications SIG.
- JTS : pour Java Topology Suite, librairie qui permet de faire des opérations sur les géométries
- et de nombreuses librairies de connexion aux bases de données et de lecture de fichier.

GeoTools est utilisé par un grand nombre de projets y compris de services Web, des outils en ligne de commande et des applications de bureau. Les applications de l’OSGeo-live DVD qui embarque GeoTools sont : 52°North SOS, 52°North WPS, AtlasStyler, Geomajas, Geopublisher, GeoServer, and User-friendly Desktop Internet GIS (uDig).

Formats supportés
- Accès aux données au formats raster: ARCSDE, ARCGRID, GEOTIFF, GRASS raster, GTOPO30, image (JPEG, TIFF, GIF, PNG), imageio-ext-gdal, imagemoasaic, imagepyramid, JP2K, MATLAB.

- Support de bases de données “JDBC-NG”: DB2, H2, mysql, oracle, PostGIS, spatialite, SQLserver.

- Accès aux données au format vecteur: APP-schema, ARCSDE, CSV, DXF, EDIGEO, Excel, geojson, ORG, property, shapefile, WFS.

XML Bindings:
Java data structures et bindings proposé pour la gestion des flux: XSD-core (XML simple types), FES, filter, GML2, GML3, KML, OWS, SLD, WCS, WFS, WMS, WPS, VPF.
Géométrie additionnelle, filtre et style analyseur (parser)/encodeur pour DOM et application SAX.



GeoToolsGeoTools




Mac OS
X
Shareware 51 Mo 3 23/03/2013
GeoTools  [2.7.5]  GeoTools
GeoToolsGeoTools


GeoTools est une bibliothèque Java open source (LGPL- Library General Public License) qui permet de manipuler des données géographiques, par exemple pour implémenter un Système d'Information Géographique (SIG).

GeoTools regroupe une quantité d'autres librairies. Il se base sur les normes en vigueur dans le domaine des SIG, soit les normes ISO ainsi que celles particulières à la géographie de l'OGC (Open Geospatial Consortium). Il les implémente au fur et à mesure de leur développement et en collaboration étroite avec le projt GeoAPI.

Parmi les librairies qui sont regroupées on note la présence de :
- GeoAPI : qui fournit les classes de type interfaces afin de normaliser et améliorer l'interopérabilité des applications SIG.
- JTS : pour Java Topology Suite, librairie qui permet de faire des opérations sur les géométries
- et de nombreuses librairies de connexion aux bases de données et de lecture de fichier.

GeoTools est utilisé par un grand nombre de projets y compris de services Web, des outils en ligne de commande et des applications de bureau. Les applications de l’OSGeo-live DVD qui embarque GeoTools sont : 52°North SOS, 52°North WPS, AtlasStyler, Geomajas, Geopublisher, GeoServer, and User-friendly Desktop Internet GIS (uDig).

Formats supportés
- Accès aux données au formats raster: ARCSDE, ARCGRID, GEOTIFF, GRASS raster, GTOPO30, image (JPEG, TIFF, GIF, PNG), imageio-ext-gdal, imagemoasaic, imagepyramid, JP2K, MATLAB.

- Support de bases de données “JDBC-NG”: DB2, H2, mysql, oracle, PostGIS, spatialite, SQLserver.

- Accès aux données au format vecteur: APP-schema, ARCSDE, CSV, DXF, EDIGEO, Excel, geojson, ORG, property, shapefile, WFS.

XML Bindings:
Java data structures et bindings proposé pour la gestion des flux: XSD-core (XML simple types), FES, filter, GML2, GML3, KML, OWS, SLD, WCS, WFS, WMS, WPS, VPF.
Géométrie additionnelle, filtre et style analyseur (parser)/encodeur pour DOM et application SAX.



GeoToolsGeoTools


Windows
2000/Vista/XP
Shareware 51 Mo 2 23/03/2013
gvSIG   [1.12]  Association gvSIG
gvSIG


GvSIG est une application libre de Système d'Information Géographique (SIG) développée par le gouvernement local de la Communauté valencienne (Comunidad Valenciana) en Espagne pour la gestion des données géographiques de cette collectivité.

gvSIG est conçue pour saisir, stocker, manipuler, analyser et déployer toutes sortes d’information géographique afin de résoudre des problèmes de gestion complexe et d’aménagement.

Il permet d'exploiter des données vecteur et raster disponibles sous différents formats standards. GvSIG se connecte également aux bases de données spatiales de type PostGis et Oracle. Il dispose en outre de module de géotraitements poussés.

GvSIG est développée en Java1, son interface d'utilisation s'inspire du logiciel ArcView 3.x.

Avec GvSig l'objectif de la CIT (Conseil d'Infrastructure et de Transport ) du gouvernement local valencien est de fournir aux utilisateurs de données géographiques, qu'ils soient professionnels ou simples usagers (visualisation de données), un outil open source convivial, complet et robuste à l'instar des solutions propriétaires telles que MapInfo, ArcGIS ou AutoCAD.

GvSIG fournit des outils de SIG courants tels le chargement de données, la navigation cartographique, les requêtes d’informations cartographiques tout comme alphanumeriques, la mesure de distances, la cartographie thématique, l’édition de l’égende en utilisant les types de légende courants, l’étiquetage, la sélection d’entités par de nombreux types de sélection, les tables de données avec des statistiques, le tri, les relations entre, les liens entre tables, la gestion des mises en page, les outils de géotraitement, la DAO, le traitement raster, etc.

- Client de services de recherche pour localiser des ressources de donnéesdans une SDI (Spatial Data Infrastructure) (services de cataloguage et de géoréférencement)
Catalogues: Z3950, SRW, CSW (ISO/19115 and ebRIM)
Géoréférencement: ADL, WFS, WFS-G

- Plus de 340 algorithmes spatiaux grâce à l’intégration des librairies SEXTANTE et GRASS
Outils de dessin avancés :
données vecteur: modification, création et suppression d’éléments
console de commande d’élements types dans les logiciels de DAO
outils comme l’aide, la grille, enchaînement de commandes, sélections d’éléments complexes
outils pour l’insertion d’éléments comme des points, des polygones, des lignes, des ellipses, etc...
outils pour modifier la rotation, la symétrie,...
Outils raster avancés:
géoréférencement et reprojection
exportation, découpage
légendes, histogrammes
filtres, vectorisation
vues d’ensembles et gestion de régions d’intérêt
Support de scripts
Outil de reprojection puissant à partir de PROJ4

- Standards implémentés
Support avancé comme client de nombreux standards de l’Open Geospatial Consortium (OGC)
Chargement de couches WMS, WFS et WCS
Export/import de légendes SLD
Export/import de Web Map Context (WMC)
Recherches dans des catalogues avec CSW (ISO/19115 et ebRIM)
Recherche sur des services de géoréférencement utilisant la recommandation WFS-G

Résumé des fonctionnalités :
- Permet d’accéder à des données en fichiers SIG (GML, SHP) ou CAD (DWG, DXF, DGN), à des bases de données spatiales (PostGIS, MySQL, Oracle) ou serveur (WMS, WCS, WFS, Catalogue ou Gazzeteet)
- Interface utilisateur en français (et treize autres langues) facile à utiliser
- Grand nombre d’outils pour traiter des informations géographiques (requête, création de mise en page, géotraitements, réseaux, etc.)
- Consultation des données géographiques et attributaires
- Production de données internes
- Réalisation des traitements sur des données vectorielles
- Réalisation d'analyses thématiques
- Construction de mises en page avancées
- Interopérabilité. Capable de travailler avec les formats de données les plus connus :
Raster : ecw, ENVI hdr, ERDAS img, (Geo)TIFF, GRASS, ...
Vecteur & DAO : shapefile, GML, KML, DGN, DXF, DWG
Bases de données : PostGIS, MySQL, Oracle, ArcSDE
Télédétection : ECWP, ArcIMS, standards OGC
- Intégre dans la même vue aussi bien des données locales qu’à distance grâce aux standards de l’OGC.
- Peut facilement être étendu, ce qui permet une amélioration continue de l’application, aussi bien que de permettre le développement de solutions sur mesure.
- Logiciel open source, sous licence GNU/GPL, qui permet son utilisation gratuite, ainsi que sa distribution, son exploration et son amélioration.
- Disponible dans plus de 20 langues (Espagnol, Anglais, Allemand, Français Italien,...).
- Disponible sur les plateformes Windows, Linux, et Mac OS X.
- Etc.



gvSIGgvSIG


Windows
2000/Vista/XP
Freeware 1615 Mo 2 23/03/2013
gvSIG   [1.12]  Association gvSIG
gvSIG


GvSIG est une application libre de Système d'Information Géographique (SIG) développée par le gouvernement local de la Communauté valencienne (Comunidad Valenciana) en Espagne pour la gestion des données géographiques de cette collectivité.

gvSIG est conçue pour saisir, stocker, manipuler, analyser et déployer toutes sortes d’information géographique afin de résoudre des problèmes de gestion complexe et d’aménagement.

Il permet d'exploiter des données vecteur et raster disponibles sous différents formats standards. GvSIG se connecte également aux bases de données spatiales de type PostGis et Oracle. Il dispose en outre de module de géotraitements poussés.

GvSIG est développée en Java1, son interface d'utilisation s'inspire du logiciel ArcView 3.x.

Avec GvSig l'objectif de la CIT (Conseil d'Infrastructure et de Transport ) du gouvernement local valencien est de fournir aux utilisateurs de données géographiques, qu'ils soient professionnels ou simples usagers (visualisation de données), un outil open source convivial, complet et robuste à l'instar des solutions propriétaires telles que MapInfo, ArcGIS ou AutoCAD.

GvSIG fournit des outils de SIG courants tels le chargement de données, la navigation cartographique, les requêtes d’informations cartographiques tout comme alphanumeriques, la mesure de distances, la cartographie thématique, l’édition de l’égende en utilisant les types de légende courants, l’étiquetage, la sélection d’entités par de nombreux types de sélection, les tables de données avec des statistiques, le tri, les relations entre, les liens entre tables, la gestion des mises en page, les outils de géotraitement, la DAO, le traitement raster, etc.

- Client de services de recherche pour localiser des ressources de donnéesdans une SDI (Spatial Data Infrastructure) (services de cataloguage et de géoréférencement)
Catalogues: Z3950, SRW, CSW (ISO/19115 and ebRIM)
Géoréférencement: ADL, WFS, WFS-G

- Plus de 340 algorithmes spatiaux grâce à l’intégration des librairies SEXTANTE et GRASS
Outils de dessin avancés :
données vecteur: modification, création et suppression d’éléments
console de commande d’élements types dans les logiciels de DAO
outils comme l’aide, la grille, enchaînement de commandes, sélections d’éléments complexes
outils pour l’insertion d’éléments comme des points, des polygones, des lignes, des ellipses, etc...
outils pour modifier la rotation, la symétrie,...
Outils raster avancés:
géoréférencement et reprojection
exportation, découpage
légendes, histogrammes
filtres, vectorisation
vues d’ensembles et gestion de régions d’intérêt
Support de scripts
Outil de reprojection puissant à partir de PROJ4

- Standards implémentés
Support avancé comme client de nombreux standards de l’Open Geospatial Consortium (OGC)
Chargement de couches WMS, WFS et WCS
Export/import de légendes SLD
Export/import de Web Map Context (WMC)
Recherches dans des catalogues avec CSW (ISO/19115 et ebRIM)
Recherche sur des services de géoréférencement utilisant la recommandation WFS-G

Résumé des fonctionnalités :
- Permet d’accéder à des données en fichiers SIG (GML, SHP) ou CAD (DWG, DXF, DGN), à des bases de données spatiales (PostGIS, MySQL, Oracle) ou serveur (WMS, WCS, WFS, Catalogue ou Gazzeteet)
- Interface utilisateur en français (et treize autres langues) facile à utiliser
- Grand nombre d’outils pour traiter des informations géographiques (requête, création de mise en page, géotraitements, réseaux, etc.)
- Consultation des données géographiques et attributaires
- Production de données internes
- Réalisation des traitements sur des données vectorielles
- Réalisation d'analyses thématiques
- Construction de mises en page avancées
- Interopérabilité. Capable de travailler avec les formats de données les plus connus :
Raster : ecw, ENVI hdr, ERDAS img, (Geo)TIFF, GRASS, ...
Vecteur & DAO : shapefile, GML, KML, DGN, DXF, DWG
Bases de données : PostGIS, MySQL, Oracle, ArcSDE
Télédétection : ECWP, ArcIMS, standards OGC
- Intégre dans la même vue aussi bien des données locales qu’à distance grâce aux standards de l’OGC.
- Peut facilement être étendu, ce qui permet une amélioration continue de l’application, aussi bien que de permettre le développement de solutions sur mesure.
- Logiciel open source, sous licence GNU/GPL, qui permet son utilisation gratuite, ainsi que sa distribution, son exploration et son amélioration.
- Disponible dans plus de 20 langues (Espagnol, Anglais, Allemand, Français Italien,...).
- Disponible sur les plateformes Windows, Linux, et Mac OS X.
- Etc.



gvSIGgvSIG


Linux
Freeware 159 Mo 2 23/03/2013
OSGeo-Live  [7.0]  OSGeo
OSGeo-Live


OSGeo-Live est un DVD, une clé USB bootable ou une image disque virtuelle indépendante basée sur Xubuntu, qui vous permet d’essayer une large variété de logiciels opensource géospatiaux sans installer quoi que ce soit. Il repose entièrement sur des logiciels libres, ce qui permet de le redistribuer, dupliquer gratuitement et de le passer à n’importe qui.

Il fournit des applications pré-configurées pour un éventail de cas d’utilisations géospatiaux, incluant le stockage, la publication, le visionnage, l’analyse et la manipulation de données. Il contient aussi des jeux de données de tests et de la documentation.

OSGeo-Live peut être installé sur votre disque dur, de la même manière qu’une distribution Ubuntu est installée.
Il inclut aussi les installateurs windows et mac.

Ce processus peut aussi être lancé dans une machine virtuelle pour créer une machine virtuelle permanente OSGeo-Live depuis un DVD ou une image ISO.

Pour essayer ces applications simplement :
1 - Insérez le DVD ou la clé USB dans l’ordinateur ou la machine virtuelle
2 - Redémarrez l’ordinateur (Vérifiez l’ordre de démarrage des périphériques si nécessaire)
3 - Appuyez sur la touche “Entrée” pour démarrer et vous connecter
4 - Essayez les applications en les lançant à partir du menu “Geospatial”

De nombreuses applications sont aussi fournies avec des installateurs pour Apple OSX et Microsoft Windows.
Les voici :

Navigateurs
- OpenLayers - Client SIG navigateur
- Geomajas - Client SIG navigateur
- Mapbender - Contexte de géoportail
- MapFish - Contexte de cartographie en ligne
- GeoMoose - Portail SIG Internet

Gestion de crise
- Sahana Eden - Gestion de catastrophes
- Ushahidi - Cartographie et ligne de temps pour les événements

Bases de données
- PostGIS - Base de données spatiales
- SpatiaLite - Base de données légère
- Rasdaman - MBase de données raster multi-dimensionnelle
- pgRouting - Calcul d’itiénraire pour PostGIS

SIG bureautique
- Quantum GIS (QGIS)
- GRASS GIS
- gvSIG Desktop
- User-friendly Desktop Internet GIS (uDig)
- Kosmo Desktop
- OpenJUMP GIS
- SAGA
- OSSIM - Image Processing
- Geopublisher - Catalogue
- AtlasStyler - Style Editor
- osgEarth - 3D Terrain Rendering
- MB-System - Sea Floor Mapping

Navigation et cartes
- GpsDrive - [QuickStart] - GPS Navigation
- GpsPrune - [QuickStart] - View, Edit and Convert GPS Tracks
- Marble - [QuickStart] - Spinning Globe
- OpenCPN - [QuickStart] - Marine GPS Chartplotter
- OpenStreetMap - [QuickStart] - OpenStreetMap Tools
- Viking - [QuickStart] - GPS Data Analysis and Viewer
- zyGrib - [QuickStart] - Weather Forecast Maps

Outils spatiaux
- GeoKettle - [QuickStart] - ETL (Extract, Transform and Load) Tool
- GDAL/OGR - [QuickStart] - Outils de traduction de données géospatiales
- GMT - [QuickStart] - Rendu cartographique
- Mapnik - [QuickStart] - Rendu cartographique
- MapTiler - [QuickStart] - Création de tuiles cartographiques
- OTB - [QuickStart] - Traitement d’image
- R pour les données spatiales - [QuickStart] - Programmation statistique

Services Web
- GeoServer - [QuickStart]
- MapServer - [QuickStart]
- Deegree - [QuickStart]
- GeoNetwork - [QuickStart] - Catalogue de métadonnées
- pycsw - [QuickStart] - Catalogue de métadonnées
- MapProxy - [QuickStart] - Services de WMS par proxy et de tuilage
- QGIS Server - [QuickStart] - Service Web de cartographie
- 52°North WSS - [QuickStart] - Service Web de Sécurut
- 52°North WPS - [QuickStart] - Service Web de traitelent
- 52°North SOS - [QuickStart] - Service de Senseurse
- TinyOWS - [QuickStart] - WFS-T Service
- ZOO-Project - [QuickStart] - Web Processing Service

Données
- Jeux de données de terre habituelle - Ghex,
- OSGeo North Carolina, USA Educational dataset
- OpenStreetMap - le recueille recueilli d’OpenStreetMap

Librairies géospatiales
- Boîte à outils SIG Java
- GEOS - C/C++ Spatial Library
- MetaCRS - Transformations du système de coordonnées de référence
- libLAS - Accès au radar Lidar

Autres logiciels d’intérêt (indisponible dans Live)
- MapGuide Open Source - [QuickStart] - Service Web
- MapWindow GIS - [QuickStart] - Microsoft Windows based GIS

Installateurs Windows et Apple
- Microsoft Windows Installers
- Apple OSX Installers



OSGeo-Live



Mac OS
X
Shareware 384 Mo 1 25/11/2013
GeoTools  [2.7.5]  GeoTools
GeoToolsGeoTools


GeoTools est une bibliothèque Java open source (LGPL- Library General Public License) qui permet de manipuler des données géographiques, par exemple pour implémenter un Système d'Information Géographique (SIG).

GeoTools regroupe une quantité d'autres librairies. Il se base sur les normes en vigueur dans le domaine des SIG, soit les normes ISO ainsi que celles particulières à la géographie de l'OGC (Open Geospatial Consortium). Il les implémente au fur et à mesure de leur développement et en collaboration étroite avec le projt GeoAPI.

Parmi les librairies qui sont regroupées on note la présence de :
- GeoAPI : qui fournit les classes de type interfaces afin de normaliser et améliorer l'interopérabilité des applications SIG.
- JTS : pour Java Topology Suite, librairie qui permet de faire des opérations sur les géométries
- et de nombreuses librairies de connexion aux bases de données et de lecture de fichier.

GeoTools est utilisé par un grand nombre de projets y compris de services Web, des outils en ligne de commande et des applications de bureau. Les applications de l’OSGeo-live DVD qui embarque GeoTools sont : 52°North SOS, 52°North WPS, AtlasStyler, Geomajas, Geopublisher, GeoServer, and User-friendly Desktop Internet GIS (uDig).

Formats supportés
- Accès aux données au formats raster: ARCSDE, ARCGRID, GEOTIFF, GRASS raster, GTOPO30, image (JPEG, TIFF, GIF, PNG), imageio-ext-gdal, imagemoasaic, imagepyramid, JP2K, MATLAB.

- Support de bases de données “JDBC-NG”: DB2, H2, mysql, oracle, PostGIS, spatialite, SQLserver.

- Accès aux données au format vecteur: APP-schema, ARCSDE, CSV, DXF, EDIGEO, Excel, geojson, ORG, property, shapefile, WFS.

XML Bindings:
Java data structures et bindings proposé pour la gestion des flux: XSD-core (XML simple types), FES, filter, GML2, GML3, KML, OWS, SLD, WCS, WFS, WMS, WPS, VPF.
Géométrie additionnelle, filtre et style analyseur (parser)/encodeur pour DOM et application SAX.



GeoToolsGeoTools


Linux
Shareware 51 Mo 0 23/03/2013
Geotoolkit  [3.21]  Geotoolkit.org
GeotoolkitGeotoolkit


Geotoolkit.org (geotk) est une bibliothèque Java, robuste, respectueuse des standards internationaux en matière d'OpenSource et de normalisation permettant de construire des applications géospatiales.

Le projet porte une attention toute particulière à produire un code Java de haute qualité et bien documenté favorisant ainsi sa prise en main et son intégration à une infrastructure existante. Les méthodes et la structuration de la librairie permettent de gérer les métadonnées, les systèmes de références spatiaux, les transformations de coordonnées et la manipulation d'imagerie raster. Ce composant permet également d'instancier et de modifier les données géospatiales et de propulser ces éléments par un moteur de rendu et d'affichage. Geotoolkit.org fournit des procédés de liaisons pour publier de nombreux formats de données sous la forme de schémas XML conformes. L'outil offre en plus une série de composants basés sur SWING permettant de manipuler les données spatiales. La bibliothèque propose un outil de paramétrage, un accès en mode console et un générateur de pyramides d'images et de mosaïques. Geotoolkit.org est sous licence LGPL v2.1 et permet ainsi une grande liberté d'utilisation, de modification et de distribution.

Geotoolkit.org est le fruit d'une dérivation du projet GeoTools. Ce projet est né de l'ambition de proposer une bibliothèque de développement géo-informatique proposant un niveau de robustesse et de qualité algorithmique plus élevé que ce que propose le projet dont il est issu. Geotoolkit.org capitalise actuellement plus de deux années/homme de développements, et se différencie actuellement du projet GeoTools initial par une refonte totale des bibliothèques proposant le support des métadonnées, des systèmes de référence spatiaux (avec notamment la prise en charge du RGF93), et de la gestion des données raster (y compris multidimensionnelles). Le projet est en constante évolution, et est utilisé en production sur plusieurs projets d'envergure.

Geotoolkit.org s'appuie sur le langage Java 6 et des librairies associées. Pour traiter efficacement les données raster, Geotoolkit.org s'appuie sur la bibliothèque Java Advanced Imaging. Très performante, elle utilise du code natif installé directement sur l'environnement de production. Geotoolkit.org utilise les types de données définis et standardisés par le projet GeoAPI.

Geotoolkit.org inclut un nombre important de composants basés sur la boîte à outil Swing pour manipuler des données spatiales dans des applications graphiques.

Librairies internes :
La librairie Geotoolkit.org utilise le système de liaison JAXB XML pour stocker sous la forme d'objets Java tous les éléments XML normalisés issus des schémas définis par l'ISO, par des Services Web OGC ou par d'autres organismes de standardisation.

Utilitaires :
Outil Console (Console tool) : permet l'utilisation directe en mode console de la bibliothèque de référencement pour manipuler les paramètres des systèmes de coordonnées ou effectuer des opérations géométriques et des calculs sur des données géoréférencées.
Installeur graphique (Graphical Installer) : Permet de configurer les sources de données géoréférencées et les paramètres du tuilage.
Générateur de mosaïque (tile mosaic generator) : transforme un jeu de données images non ordonné en une mosaïque régulière de tuiles de taille identique avec la possibilité de créer des pyramides à partir de plusieurs calques généralisés.

Geotoolkit

Développement :
GeoToolkit.org est un projet communautaire qui suit des pratiques de développement permettant d'assurer la plus grande qualité possible au code produit. La bibliothèque inclut toute une batterie de tests unitaires et le projet utilise l'outil Hudson de génération automatique de compilation pour tester tous les jours une nouvelle version. Le code soumis à approbation passe de manière itérative par plusieurs dépôts pour être revu, corrigé et validé pour répondre aux critères de robustesse et d'exactitude.

Geotoolkit












Windows
2000/Vista/XP
Shareware 7 Mo 0 23/03/2013
espace abonnés | à propos du téléchargement | aide | faq | nous contacter | régie publicitaire | données personnelles | informations légales